Aujourd'hui, je me suis regardé les épisodes 10 et 11 de la saison 12 de South Park (je les conseille d'ailleurs, ayant ri du début à la fin). Ces épisodes (surtout le dernier en fait) font clairement référence au film fantastique Cloverfield et m'ont donné envie de m'y replonger.

Cloverfield

Cloverfield est un film de monstre produit par J. J. Abrams (créateur d'Alias, Lost, …). Il a la particularité d'être entièrement filmé en vue subjective ou plus précisément par un caméscope (tout comme Le Projet Blair Witch ou [●REC]) tenu en permanence par un des personnages, ce qui renforce l'immersion du spectateur (ça et les effets spéciaux incroyablement réalistes) et lui fait partager la folie de ce que vivent les personnages.

Encore plus fort : le film tout entier n'est qu'un enregistrement provenant de cette caméra, ce qui, dans l'esprit du spectateur, fait passer le film de l'état de fiction à celui de témoignage. On en vient à se demander comment on réagirait dans une situation pareille, il est vraisemblablement impossible qu'un tel scénario se produise mais qui sait ?

C'est bien le propre de ce genre − les films de monstres, nous faire douter de ce que l'on croit possible. D'autant plus que, pour la petite histoire, J. J. Abrams aurait eu l'idée de ce film à cause du Bloop, un son à très basse fréquence qui a été détecté à plusieurs reprises par le National Oceanic and Atmospheric Administration durant l'été 1997 dans l'océan Pacifique, l'origine de ce son est encore inconnue.

Ce qui fait aussi la spécificité de Cloverfield, c'est le buzz qui a été mis en place autour par Abrams avant sa sortie. Pour cela, je vous propose d'aller voir un très bon récapitulatif sur ce billet et des vidéos sur cette page.

En tous cas, j'attends avec impatience la suite : Aladygma.