Cette semaine, c'est Hellboy II que j'ai vu sur grand écran. Loin du charme du petit film français de la semaine dernière, cette fois ci c'est effets spéciaux et bastons à gogo.

Un petit synopsis pour commencer ?
Il y a des siècles de ça, les hommes et les créatures fantastiques (elfes, gobelins, etc.) se partageaient la Terre. Les hommes, aveuglés par leur soif de pouvoir, cherchèrent à détruire les autres. Pour se protéger, les gobelins construisirent une armée de soldats mécaniques indestructibles (en or, d'où le titre) et donnèrent au roi des elfes le moyen de la contrôler : une couronne. Cette armée massacra les humains, et, le roi elfe, prit de remords, leur proposa une trêve et la couronne fut brisée en trois parties : une confiée au humains, les deux autres gardées par les elfes. Mais, le prince elfe n'est pas satisfait de ce pacte et reviendra pour se venger et réveiller les légions d'or maudites. Ce qu'il décide justement de faire à notre époque au début du film.

Hellboy - The Golden Army

Tout d'abord, je tiens à préciser que je n'ai pas vu le premier film donc je n'ai peut-être pas toutes les cartes pour juger. Malgré une débauche d'effets spéciaux (c'est dingue ce qu'ils font maintenant, plus de différence avec le réel) et de combats de tous genres (mains nues, sabres, lances et pistolets), ce film propose des moments plus calmes, plus poétiques.

C'est un film difficile à juger, d'autant plus que ce n'est pas vraiment un genre de films que j'ai l'habitude de voir, il n'est pas extraordinaire, mais pas si mal que ça non plus, il allie les caractéristique d'un film d'action pour adulte et celles d'un film fantastique pour enfants, donc je dirais juste que vous pouvez aller le voir si vous êtes fan de belles images, d'action où de film de Guillermo del Toro, sinon, passez votre chemin.

J'ai parfaitement conscience que mon analyse n'est pas claire et mal construite, mais les souvenirs du film me glissent déjà entre les doigts, donc il m'est impossible de faire mieux, pardonnez moi ;).